Voir tous les produits

CONFISERIE PARIES

Située Rue Gambetta, à une centaine de mètres de la fameuse Place Louis XIV et de l’Eglise St Jean Baptiste, elle est devenue une institution à Saint Jean de Luz. 

Boutique emblématique de notre Maison, elle est aussi la... En savoir plus

  • Retrait en magasin Retrait en magasin
  • Chronopost Chronopost
  • Colissimo Suivi Colissimo Suivi
  • Envoi par courrier

Horaires d'ouverture

    • Lundi
    • 08:30-19:00
    • Mardi
    • 08:30-19:00
    • Mercredi
    • 08:30-19:00
    • Jeudi
    • 08:30-19:00
    • Vendredi
    • 08:30-19:00
    • Samedi
    • 08:30-19:00
    • Dimanche
    • 08:30-19:00

A propos de nous

IL ETAIT UNE FOIS…LA MAISON PARIES

A l’adolescence, la fièvre typhoïde frappe durement le jeune Jacques Damestoy, fondateur de la Maison Pariès. Dit « cadet » dans sa famille, le métier d’agriculteur auquel on le destinait fut compromis par sa maladie. Puisque la terre ne veut pas de Jacques, Jacques prendra le chemin de la ville, direction Bayonne, capitale du chocolat, où il sera engagé comme allumeur de réverbère par la régie municipale. Un soir, Jacques Damestoy se trouve en haut d’une échelle lorsque la potence cède, il fit alors une chute qui le laissa sans connaissance. La scène se déroulant devant le magasin de Madame Cazenave, célèbre chocolatière de Bayonne, elle lui porta secours et, une fois rétabli, lui proposa de l’embaucher. C’est ainsi, que « cadet » fit ses premières armes chez le chocolatier Cazenave durant 5 ans.

En 1904, marié depuis 1892 et père de quatre enfants, Jacques Damestoy réalise enfin son rêve : devenir son propre patron. Après avoir ouvert sa première boutique rue Victor Hugo, il fait construire des ateliers : un bâtiment pour la chocolaterie, un pour la confiserie, un entrepôt-grilloir pour le cacao, ainsi que des logements pour les ouvriers et une partie de sa famille. La commercialisation de ses chocolats et de ses Kanougas® se poursuit dans sa première boutique, ainsi que dans une seconde qu’il ouvre au n°31 de la même rue.

En 1914, son fils Martin le rejoindra à la fabrication, tandis que ses filles auront chacune la gestion d’une boutique, Catherine celle de Saint Jean de Luz et Louise celle de Biarritz.

En 1948, la consécration viendra avec le "Mouchou®", délicieuse friandise aux amandes fraîches, création de Robert PARIES, petit-fils de Jacques Damestoy. Fidèle aux préceptes de son grand-père, Robert PARIES ne transige pas sur la qualité de la matière première. A Tolède, il s’initie même au secret du délicat « touron » espagnol et apprend à en décliner subtilement ses différents parfums.

Au début des années 2000, ce dernier laisse les rênes de la maison à sa fille Françoise et à son gendre, Alain Girardot. Dynamiques et pleins d’idées, en quelques années, ils multiplient l’activité de la maison par trois.

Fort du succès des boutiques de Saint Jean de Luz et Biarritz, ils s’installent également à Bayonne en 2002 et récemment à Paris et San Sebastián en Espagne.

Ils transfèrent également l’atelier de fabrication et les bureaux dans un vaste espace, plus à même d’accueillir de nouveaux projets. Céline, la fille de Françoise, est aussi entrée dans l’affaire, dont elle assure la gestion du personnel, qui compte près d’une quarantaine de personnes, ainsi que la gérance de la boutique de Saint-Jean-de-Luz.